Face à cette crise sanitaire sans précédent et à une demande du gouvernement d'identifier très vite des solutions alternatives aux masques FFP2 et chirurgicaux, c’est l'ensemble de la filière textile nationale qui s'est mobilisée.

À Castres-Mazamet, la Manufacture Regain, spécialisée dans la confection de pulls pour le marché des vêtements professionnels et de l’uniforme, a répondu immédiatement à l’appel national. Les premiers masques seront remis gratuitement aux pompiers en fin de semaine.

 

« Nous avons reçu plusieurs appels de centres de secours qui sont nos clients habituels ». Avec les 14 salariés qui continuent de venir travailler, Laurent Brunas, gérant de l’entreprise, est immédiatement passé à l’action en produisant un prototype avec la matière dont il disposait, de la toile utilisée pour les renforts des pulls d’uniformes et un non-tissé qui fera office de filtre.

C’est toute la filière locale qui est mobilisée : « Notre voisin, Jersey Créations nous fait la découpe des pièces gratuitement et la mercerie Floriane à Castres nous a permis de commencer la production grâce à un don d’élastique ». Il n’y avait pas de temps à perdre, « Avec l’accord de nos contacts pompiers nous avons lancé la production. Nous pouvons produire manuellement entre 500 et 700 masques par jour. Notre personnel est très motivé. » Regain devrait pouvoir effectuer une première livraison de masques lavés et conditionnés ce vendredi « Compte tenu de l’urgence, les SDIS de notre région se proposent de venir les retirer directement à nos ateliers ».

 « Il nous fallait agir ! Les Sapeurs Pompiers peuvent compter sur leurs fabricants français pour les équiper de masques » Laurent Brunas, gérant de la Manufacture Regain.

 

Compte-tenu de l’urgence à fournir des équipements de protection individuelle efficaces, la DGA a été chargée de mettre en place un cahier des charges pour simplifier et accélérer les procédures, tout en s'assurant des performances des produits. L’AFNOR travaille à la rédaction d’une norme sur ces produits qui pourront avoir comme caractéristiques de supporter plusieurs lavages et d’être ainsi réutilisables. De son côté, le comité sectoriel de filière a créé un site dédié pour recenser les confectionneurs de produits habilités à la fabrication de ces nouveaux masques-barrières qui seront réservés à des utilisations hors secteur médical, notamment pour contribuer à sécuriser les personnes en environnement professionnel.

Dans le sud du Tarn, plusieurs entreprises ont répondu à l'appel et décidé de réorienter leurs productions au plus vite.