L'Université d'été de la e-santé, organisée par Castres-Mazamet Technopole, offre chaque année l'occasion de réunir à Castres l'ensemble des acteurs de la filière (professionnels de santé, industriels, universitaires, start-up...) et de mettre en lumière les dernières avancées en la matière. Parmi elles : un projet de jumeau numérique pour le management de la situation de la fragilité des personnes âgées dans leur environnement de vie.

Présentation du projet BL.SenseLife le 2 juillet dernier à l’Université d’été de la e-santé (de gauche à droite) Katarzyna BORGIEL, Dr. en productique - ergonome à ISIS ; Elyes LAMINE, Dr. en automatique, traitement du signal et génie informatique, Maître de conférences à ISIS ; Dr. Laurence SAVARD, médecin coordonnateur, service médico-social personnes âgées, direction de l’autonomie du Département du Tarn ; Dr. Marie-Noëlle CUFI, gériatre, chef de pôle médecine à l’Hôpital intercommunal de Castres-Mazamet et Christophe BORTOLASO, Dr. en informatique, ingénieur de recherche, responsable des projets scientifiques chez Berger-Levrault.

Ce programme de R&D, conçu dans la continuité de collaborations déjà engagées au niveau de l'écosystème local, devrait être mis en route avant la fin de l'année 2019. Baptisé BL.SenseLife, il vise à transposer le concept de ‘’jumeau numérique’’, développé dans le cadre de l'industrie 4.0, au contexte de la prise un compte de la situation de fragilité chez des personnes âgées dans leur environnement de vie. L'ambition est de mobiliser des technologies d'ingénierie des processus et d'intelligence artificielle pour modéliser les parcours de vie et permettre de repérer les indicateurs pertinents de la fragilité, de créer des alertes et de générer des bouquets de services mieux adaptés.

Un écosystème déjà bien structuré

« La situation de fragilité est un marqueur déterminant dans l'évolution progressive vers la dépendance et l'on sait aujourd'hui qu'elle ne relève pas uniquement de données médicales ou fonctionnelles, mais aussi de paramètres très divers liés à l'environnement géographique, familial, social ou culturel de chaque individu », rappelle le docteur Marie-Noëlle Cufi, responsable de la filière gériatrique au centre hospitalier intercommunal de Castres-Mazamet, partie prenante de ce projet ambitieux. « L'une des principales difficultés réside dans la complexité à mettre en interopérabilité des données très diverses issues de sources multiples », souligne de son côté Elyes Lamine, docteur en automatique, traitement du signal et génie informatique, maître de conférences à l'école d'ingénieurs ISIS (Informatique et Systèmes d'Information pour la Santé), à Castres.

L'école d'ingénieurs et son living lab, le Connected Health Lab (CHL) travaillent déjà main dans la main avec le centre hospitalier intercommunal sur de nombreux projets à la convergence du numérique et de la santé.

Un premier pas vers le jumeau numérique

Conduit en partenariat avec des équipes toulousaines de l'éditeur de logiciels Berger-Levrault, BL.SenseLive s'inscrit directement dans la continuité de cette collaboration castraise et notamment du projet ENVVIE (Environnement Virtuel de Vie), lancé en avril dernier. Co-financé par la Conférence des Financeurs de Prévention de la Perte d'Autonomie du Tarn (CFPPA81), ENVVIE regroupe, outre le centre hospitalier intercommunal et l'école d'ingénieurs ISIS, l'association Agir, qui gère un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes à Castres, un collectif de médecins, le Centre communal d'action sociale de la Ville de Castres et le living lab de l'Institut Méditerranéen des Métiers de la Longévité (I2ML), à Nîmes. « Ce projet va contribuer à mettre en place les premières briques technologiques pour la construction du jumeau numérique », précise Elyes Lamine.

BL.SenseLive ouvre aussi la voie à de futurs développements. Au-delà de l'accompagnement des personnes âgées, le projet pourrait être décliné en direction d'autres populations, que ce soit les très jeunes enfants, certains patients atteints de maladies complexes ou des personnes en situation de handicap.