Spécialisé dans la valorisation des déchets organiques, le groupe Valterra Environnement maintient le cap sur la croissance. À partir de Castres, l’antenne régionale de sa filiale Valterra Matières Organiques tisse sa toile en direction des collectivités, des industriels et des agriculteurs.

 

Positionné sur toute la chaine de valeur du traitement et de la valorisation des déchets organiques, de l’assainissement et de la dépollution, le groupe Valterra Environnement affiche sa dynamique de croissance. « Malgré le contexte généralisé de crise économique nous résistons plutôt bien et nous continuons même à progresser, car nos métiers sont fortement liés à des problématiques sociétales de gestion et de valorisation des déchets organiques qui ont le vent en poupe », assure Elodie Gutierrez chargée d’affaires, responsable de l’antenne Occitanie de Valterra MO, hébergée à l’hôtel d’entreprises de L’Arobase, sur la ZAC du Causse.

 

 

Un partenaire des collectivités locales et des industriels de l’assainissement

L’antenne régionale assure la gestion et l’exploitation d’une grande plateforme de compostage ouverte en juin 2016 à Labécède, dans l’Ouest audois. Ce site, dont la capacité de traitement de boues de stations d’épuration et de déchets verts était initialement de 7 500 tonnes par an, a été portée à 27 000 tonnes depuis 2019. « Nous sommes en capacité de répondre aux besoins de nombreuses collectivités locales et nous les accompagnons, ainsi que les industriels du secteur, dans leurs réflexions pour faire évoluer les process», souligne Elodie Gutierrez. Valterra MO propose ainsi une solution originale de déshydratation de boues de station, baptisée Déshytube, à partir d’une poche filtrante adaptée sur mesure aux anciens lits de séchage des stations.

Un acteur reconnu de la méthanisation

Reconnu au plan national pour ses expertises dans la gestion des plans d’épandage et le suivi agronomique des boues de station d’épuration, le bureau d’étude élargit depuis quelques années son champ d’intervention en direction de la valorisation des composts et des digestats de méthaniseurs. « Nous avons tout naturellement suivi l’évolution du marché et de la réglementation en nous tournant vers ces nouvelles activités de l’économie circulaire », explique Elodie Gutierrez. La Covid-19 a donné un coup de frein à l’épandage de boues de station d’épuration dont les déchets ne sont pas toujours ‘’hygienisés’’. En revanche, les besoins en valorisation des composts et des digestats de méthaniseurs sont en forte hausse. C’est ainsi que l’antenne de Castres assure le plan d’épandage et le suivi agronomique des digestats pour le compte de l’unité de méthanisation de Biometharn, à Aiguefonde. Cette unité, dédiée principalement à la valorisation de déchets issus de résidus de culture et d’élevage, tous issus d’exploitations locales, a été inaugurée en octobre 2018. Elle a été la première unité de méthanisation dite ‘’à la ferme’’ d’Occitanie à être raccordée au réseau de distribution de gaz de GRDF. « Nous avons également été retenus pour le suivi de la seconde unité qui devrait prochainement voir le jour », précise Elodie Gutierrez.

Un soutien à la diversification du monde agricole

Valterra réalise également, en collaboration avec le bureau d’étude L’Artifex, des ‘’études préalables agricoles’’ nécessaires à la réalisation d’implantation de projets photovoltaïques pour des exploitations qui possèdent des terres à faible rendement de culture. Elodie Gutierrez revendique cette évolution : « Cela permet à ces exploitations de se diversifier et de sécuriser leur source de revenus. C’est pour nous important de pouvoir accompagner le monde agricole dans toutes ces démarches novatrices. »