Suivez-nous :

FR

EN

King Tree relance le tannage végétal

Publié le 2 juin 2022

Spécialisée dans l’extrait de bois de châtaignier destiné à la nutrition animale, la société King Tree, adapte son site industriel de Labruguière pour accompagner une nouvelle gamme de produits non alimentaires en direction de l’industrie du cuir. L’ambition est de relancer le tannage végétal en Europe.

Un nouveau virage pour l’usine King Tree à Labruguière. Mise en route en 2017 et inaugurée en 2018, l’usine, spécialisée dans l’extraction de tanin de bois locaux de châtaignier, actuellement positionnée sur le marché de la nutrition animale, engage un nouveau programme d’investissement pour adapter ses process à de nouvelles gammes de produits non alimentaires, destinées à l’industrie du cuir. « Notre ambition est de relocaliser en France et plus spécifiquement dans le Tarn, au plus près du massif forestier local, la production de spécialités à base de tanin de châtaignier pour relancer une filière du tannage végétal en Europe », souligne Pierre-Hugues Tierny, directeur général de King Tree.

Un défi considérable

L’intégration progressive du chrome dans les procédés de tannage a conduit très vite à la disparition des tanneries traditionnelles. Actuellement, plus de 85% des peaux tannées dans le monde sont travaillées avec des sels d’aluminium ou de chrome. Les procédés sont beaucoup plus rapides mais beaucoup plus polluants ! « Le retour à des tanins végétaux et biodégradables répond aux préoccupations écologiques des professionnels du cuir et de la mode. D’autant que le tannage végétal offre une meilleure tenue au cuir et que les méthodes ancestrales ont été raccourcies et améliorées. Finalement ce que l’industrie gagne en productivité et en rendement avec le tannage au chrome coûte en termes de qualité du produit et de qualité d’environnement », insiste Pierre-Hugues Tierny.

Les premiers lots attendus pour fin 2022

Pour répondre à ce nouveau marché, King Tree va investir 5 millions d’euros pour adapter son site de Labruguière et créer une ligne de production complémentaire, bien distincte de celle déjà existante. L’objectif technique est de séparer physiquement les deux filières, alimentaire et non-alimentaire, pour développer en parallèle les deux familles de produits et augmenter globalement les volumes de production de l’usine tarnaise. « Nous devrions tripler le volume de bois réceptionné sur le site d’ici deux ans », précise le chef d’entreprise. Les travaux sont engagés, les premiers lots pour des formulations liquides seront disponibles dès la fin de cette année, avec la création d’une nouvelle marque commerciale. « Nous prévoyons d’élargir rapidement nos gammes de produits avec, dès 2023, de nouvelles préparation sous forme de poudres », précise Pierre-Hugues Tierny. En parallèle, les effectifs seront renforcés de 4 à 5 emplois supplémentaires.

King Tree en chiffres :

  • Création en 2016
  • Inauguration de l’usine de Labruguière en 2018
  • 20 000 tonnes de bois de châtaignier réceptionnées sur le site en 2021
  • Chiffre d’affaires 2021 : 4 M€
  • 12 salariés

King Tree recrute des conducteurs de ligne :

https://www.helloprojets.fr/travailler/nos-offres-demploi/conducteurs-de-lignes

Retour aux actualités